Internet pour les nuls (ou ceux qui n'aiment pas ça !)

À l’heure où Internet est un vecteur de communication important, beaucoup sont encore perdus et on ne leur en voudra pas. C’est compliqué et quand c’est expliqué par des professionnels… ça le devient encore plus (si, si, je vous jure) !

Nom de domaine, hébergement, site internet... il y a quelques petites choses à savoir pour ne pas se sauter à l'eau les yeux...

Lire la suite
Quand Word devient mon meilleur ami !

Je sais que beaucoup d’indépendants (avocats, huissiers, médecins, etc.) n’ont pas forcément les moyens de s’offrir les services d’une secrétaire, fut-elle indépendante et payée à la tâche comme votre serviteur.

Beaucoup d’entre vous se voient contraints de taper eux-mêmes leurs documents, parfois longs. Mêmes si les plus jeunes sont nés dans l’ère de...

Lire la suite
La TVA, enigme des entrepreneurs !

Ça fait un moment que je fréquente un forum d’entrepreneurs. En fait ça fait un peu plus de six ans. Au départ pour trouver des informations, puis maintenant pour faire part de mon expérience et aider les autres.

J’apprécie généralement de voir ce qui se passe, d’aider les gens ou simplement de les rassurer alors...

Lire la suite
Les copains d'abord !

Ils s’appellent Christian, Josette, Gérard, Yves ou Franck.

Ils habitent Brest, Riom-es-Montagne, Clermont-Ferrand, Givors, Toulouse, Montluçon, Commentry ou Albi.

Ils sont ouvriers, agriculteurs, jumpers (moi non plus, je ne connaissais pas !), peintres en bâtiment, verriers ou encore...

Lire la suite
Ma boîte à outil !

Aujourd’hui, j’avais envie de parler politique, de parler de ces gens qui nous/vous traitent de #captateurs, mais ne paient pas leurs impôts (ou leur kiné, leur loyer, etc…), ceux qui viennent sauver la France (ou leur peau en récupérant un peu d’immunité), ceux qui s’occupent de leur carrière et de leurs ambitions avant de s’occuper de nous, mais non ! C’est trop...

Lire la suite
Dim01Mai2016

Le 28 avait lieu à Rouen une intéressante conférence donnée par @DominiquePiau sur le thème de « La communication des avocats : faire sa publicité dans le respect des bonnes pratiques » à laquelle la très gentille @Palais_au a assisté et pour laquelle elle a eu la bonne idée de nous faire un petit #LT.

Communiquer, aller vers le futur client, si c’est un passage obligé pour la plupart des entreprises, est une chose nouvelle pour les avocats puisque cette possibilité leur était jusqu’à présent refusée. Récemment, la législation a été modifiée et ils peuvent maintenant, sous certaines conditions déontologiques, aller présenter leurs services à leurs futurs clients.

Malgré tout, communiquer et vendre ses services n’est pas forcément inné, surtout quand on n’a jamais eu la possibilité de le faire. Si je ne suis pas une agence de communication qui vous permettra de vendre votre belle-mère (désolée !), je peux partager avec vous quelques petits tuyaux !

Lun25Avr2016

Vous l’avez certainement vu (et si vous ne l’avez pas, levez les yeux, vous le verrez !), MA-WEBASSISTANTE.COM a relooké son logo !

J’ai créé moi-même le premier (et précédent) logo de MA-WEBASSISTANTE.COM quand j’ai préparé la création de l’entreprise fin 2009. Cette année, j’ai décidé de lui offrir un gros lifting et maintenant que c’est fait, j’ai envie de vous raconter l’histoire de ce logo !

Comment j’ai créé ce logo ? Pourquoi il était comme il était ? Comment il a eu droit à son lifting mais pas à une révolution ?

Mar19Avr2016

Aujourd’hui (ça fait longtemps), je vais pousser un petit coup de gueule contre ces dépenses inutiles que les entreprises (enfin, mon entreprise en tout cas) doivent engager sur des obligations légales.

Je suis en entreprise individuelle, je n’ai pas de local puisque je travaille depuis mon domicile où je ne reçois pas de public, je n’ai pas de salarié… J’ai finalement peu de ces dépenses, mais c’est quand même rageant de devoir payer des services totalement inutiles juste parce qu’on y est obligé !

Mar22Sep2015

Moi aussi, j'aime l'entreprise !

2615 clics

Ce matin, je suis tombée sur un article du site @europe1 dont le titre percutant m’a intrigué / fait peur / paniqué : « 90 % des entreprises menacées par un redressement de l’Urssaf ». Bien que, en tant qu’artisan, mes cotisations Urssaf soient calculées et prélevées par le RSI, ça m’intrigue et je me dis que je dois bien être dans ces 90 %, mon taux de chance avoisinant généralement le zéro absolu !

Avec une petite boule au ventre, je lis la suite de l’article en question pour voir de quoi il retourne et combien va encore me coûter cette histoire. En fait, les cotisations patronales que les entreprises paient sur les salaires de leurs employés ont vu leur base de calcul modifiée par deux décrets de 2012 et 2014. Et il semblerait que peu d’entreprises ayant des salariés soient au courant et que donc, par voie de conséquence, elles risquent un important redressement de l’Urssaf.

Sam29Aoû2015

Libéré, délivré... #OuPas

8356 clics

Le 18 juin la Cour de cassation a rendu un arrêt qui fait à nouveau parler des « libérés » de la sécurité sociale. Depuis lors, les réseaux sociaux – en tout cas ceux que je fréquente et qui comportent beaucoup d’entrepreneurs – regorgent d’incitations à « se libérer » des organismes de sécurité sociale obligatoire au motif que, justement, ils ne seraient pas obligatoires ! Je suis aussi chef d’entreprise, et j’avoue qu’avoir la même couverture sociale pour moins cher, c’est super tentant !

Sauf que… aussi tentant que cela soit, c’est totalement illégal malgré les boniments de certains « mouvements » de libérés. Et pour tout vous dire, une fois de plus, ce n’est jamais que l’histoire qui se répète !

Ce sujet me tient à cœur. Pourquoi ? Parce que moi aussi, j’ai une entreprise. Parce que moi aussi, en bossant 70-80 heures par semaine, j’aimerais gagner plus. Enfin, parce que notre système de sécurité sociale, s’il est loin d’être parfait, permet de se soigner sans trop se poser de question lorsque l’on est atteint d’une maladie longue et/ou dont les traitements sont coûteux ! Et parce que je trouve assez irresponsable d’inciter des entrepreneurs qui ont mis toute leur âme (et souvent toutes leurs économies) dans leur entreprise à transgresser des lois pourtant claires !