Internet pour les nuls (ou ceux qui n'aiment pas ça !)

À l’heure où Internet est un vecteur de communication important, beaucoup sont encore perdus et on ne leur en voudra pas. C’est compliqué et quand c’est expliqué par des professionnels… ça le devient encore plus (si, si, je vous jure) !

Nom de domaine, hébergement, site internet... il y a quelques petites choses à savoir pour ne pas se sauter à l'eau les yeux...

Lire la suite
Quand Word devient mon meilleur ami !

Je sais que beaucoup d’indépendants (avocats, huissiers, médecins, etc.) n’ont pas forcément les moyens de s’offrir les services d’une secrétaire, fut-elle indépendante et payée à la tâche comme votre serviteur.

Beaucoup d’entre vous se voient contraints de taper eux-mêmes leurs documents, parfois longs. Mêmes si les plus jeunes sont nés dans l’ère de...

Lire la suite
La TVA, enigme des entrepreneurs !

Ça fait un moment que je fréquente un forum d’entrepreneurs. En fait ça fait un peu plus de six ans. Au départ pour trouver des informations, puis maintenant pour faire part de mon expérience et aider les autres.

J’apprécie généralement de voir ce qui se passe, d’aider les gens ou simplement de les rassurer alors...

Lire la suite
Les copains d'abord !

Ils s’appellent Christian, Josette, Gérard, Yves ou Franck.

Ils habitent Brest, Riom-es-Montagne, Clermont-Ferrand, Givors, Toulouse, Montluçon, Commentry ou Albi.

Ils sont ouvriers, agriculteurs, jumpers (moi non plus, je ne connaissais pas !), peintres en bâtiment, verriers ou encore...

Lire la suite
Ma boîte à outil !

Aujourd’hui, j’avais envie de parler politique, de parler de ces gens qui nous/vous traitent de #captateurs, mais ne paient pas leurs impôts (ou leur kiné, leur loyer, etc…), ceux qui viennent sauver la France (ou leur peau en récupérant un peu d’immunité), ceux qui s’occupent de leur carrière et de leurs ambitions avant de s’occuper de nous, mais non ! C’est trop...

Lire la suite
Mer24Jui2015

C’est un coup de gueule que je vais pousser aujourd’hui, et un coup de gueule qui ne va pas m’apporter que des amis ! En fait, je risque surtout de perdre des amiEs ! Oui, je vais vous parler de sexisme dans la création d’entreprise.

Il y a maintenant presque six ans, j’ai décidé de créer mon entreprise dans le métier que j’exerçais depuis une quinzaine d’année, le secrétariat. Je me suis renseignée, j’ai réfléchi (un peu quand même), j’ai regardé ce qui se faisait, ce que je voulais faire (ou ne pas faire !), j’ai monté le projet et je l’ai présenté à mon mari (bien ficelé, j’avais déjà une réponse à toutes ses incertitudes). Et puis je me suis lancée dans le grand saut de la création d’entreprise, sans jamais le regretter !

Depuis, je suis ce qui se passe en matière d’entrepreneuriat via un certain nombre de site et de compte Facebook ou Twitter, comme @fedae (Fédération des Autoentrepreneurs) ou @apce (Agence Pour la Création d’Entreprises). Je suis également le forum de @GautierGirard ou le compte Twitter de @lgrandguillaume (le député qui a sauvé le régime de l’autoentrepreneur).

Et depuis six ans, je vois fleurir les sites internet, associations, aides, regroupements qui ne concernent que les femmes.

Le premier que j’ai vu passer, c’était les @Mampreneurs (http://www.reseau-mampreneurs.com/)… auquel je ne me suis jamais intéressée puisque je n’ai pas d’enfant ! Puis peu à peu, cette tendance s'est renforcée...

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai récemment appris que des aides à la création d’entreprise étaient exclusivement réservées aux femmes. Vous en trouverez une liste grâce à votre moteur de recherche préféré.

@APCE réserve une page entière sur la création d’entreprise pour les femmes. @LesEchos a fait en 2011 un article consacré aux aides à la création d’entreprise pour les femmes. Il y a deux ans, le gouvernement mettait le paquet pour inciter les femmes à créer leur entreprise. Le GFIF est une aide de l’état qui permet aux femmes de garantir leurs prêts bancaires en vue de la création ou la reprise d’entreprise.

Faites comme moi et tentez de regarder ce qui existe exclusivement pour les hommes : vous verrez qu’il n’y a rien, nada, queue de chie, que dalle (en tout cas mes recherches ne m’ont rien ramené) !

À force de vouloir arriver à l’égalité hommes/femmes, on finit par privilégier les femmes ! Et pourtant, j’ai du mal à comprendre en quoi créer une entreprise est plus difficile pour une femme que pour un homme !

La seule différence que je vois est celle du congé-maternité dont les hommes n’ont pas besoin (mais les progrès technologiques aidant, peut-être que nous pourrons bientôt déléguer ça aussi !) et qui reste très mal pris en charge pour les travailleuses non-salariés !

Je me demande parfois si on se pose les bonnes questions…

Les créatrices d’entreprise sont moins nombreuses que les créateurs ? Il serait intéressant que des sociologues se penchent réellement sur le problème. Pour l’instant, tout ce que nous avons, ce sont des résultats de sondages ou des enquêtes quantitatives. On sait dont ce que font les femmes, on peut le comparer à ce que font les hommes. Par contre, on ne sait pas ce qu’elles ne font pas et surtout pourquoi elles ne le font pas (en tout cas, je n’ai rien trouvé… si quelqu'un a connaissance d’une étude sérieuse sur le sujet, je prends !).

Après tout, peut-être que les femmes n’ont pas envie de créer leur entreprises ? Peut-être qu’elles ne veulent pas bosser 70 heures par semaine ? Peut-être qu’elles préfèrent la sécurité d’un emploi salarié à l’aventure de l’entrepreneuriat ?

Les banquiers font moins confiance aux femmes qu’aux hommes ? Hormis le fait que cela reste à prouver… il serait là aussi intéressant de savoir si les banquiers refusent de suivre une femme parce que c’est une femme ou parce que son projet n’est pas fiable, correctement ficelé et parfaitement réaliste ? Il y a certainement des cas où le projet a été refusé par pur sexisme, mais est-ce le cas de la grande majorité des projets émanant de femmes qui ont été refusés ?

Se poserait-on la même question pour les projets des hommes ? Qui aurait l’idée de dire que les projets des hommes sont refusés parce qu’ils sont des hommes ? Tout le monde s’accorde à dire que si le projet d’un homme est refusé, c’est forcément parce qu’il ne rentre pas dans des critères objectifs de rentabilité définis par la banque en question.

Je me demande quelle serait la réaction des gens si un groupe de mecs décidait de créer un club d’entrepreneurs réservé aux hommes ou si le gouvernement réservait aux hommes une aide financière à la création d’entreprise !

On accuserait certainement tout ce petit monde sexisme, non ?