Internet pour les nuls (ou ceux qui n'aiment pas ça !)

À l’heure où Internet est un vecteur de communication important, beaucoup sont encore perdus et on ne leur en voudra pas. C’est compliqué et quand c’est expliqué par des professionnels… ça le devient encore plus (si, si, je vous jure) !

Nom de domaine, hébergement, site internet... il y a quelques petites choses à savoir pour ne pas se sauter à l'eau les yeux...

Lire la suite
Quand Word devient mon meilleur ami !

Je sais que beaucoup d’indépendants (avocats, huissiers, médecins, etc.) n’ont pas forcément les moyens de s’offrir les services d’une secrétaire, fut-elle indépendante et payée à la tâche comme votre serviteur.

Beaucoup d’entre vous se voient contraints de taper eux-mêmes leurs documents, parfois longs. Mêmes si les plus jeunes sont nés dans l’ère de...

Lire la suite
La TVA, enigme des entrepreneurs !

Ça fait un moment que je fréquente un forum d’entrepreneurs. En fait ça fait un peu plus de six ans. Au départ pour trouver des informations, puis maintenant pour faire part de mon expérience et aider les autres.

J’apprécie généralement de voir ce qui se passe, d’aider les gens ou simplement de les rassurer alors...

Lire la suite
Les copains d'abord !

Ils s’appellent Christian, Josette, Gérard, Yves ou Franck.

Ils habitent Brest, Riom-es-Montagne, Clermont-Ferrand, Givors, Toulouse, Montluçon, Commentry ou Albi.

Ils sont ouvriers, agriculteurs, jumpers (moi non plus, je ne connaissais pas !), peintres en bâtiment, verriers ou encore...

Lire la suite
Ma boîte à outil !

Aujourd’hui, j’avais envie de parler politique, de parler de ces gens qui nous/vous traitent de #captateurs, mais ne paient pas leurs impôts (ou leur kiné, leur loyer, etc…), ceux qui viennent sauver la France (ou leur peau en récupérant un peu d’immunité), ceux qui s’occupent de leur carrière et de leurs ambitions avant de s’occuper de nous, mais non ! C’est trop...

Lire la suite
Mar25Nov2014

J’ai ouvert un compte Twitter au début de mon activité parce que tout le monde me l’avait conseillé pour trouver des clients. On commence à suivre des profils, sans trop savoir pourquoi au début. Puis on réagit, on interagit. Et on trouve même quelques clients fort sympathiques qui se reconnaîtront !

Parfois Souvent, ça dérape un peu, ça déconne, ça part en vrille, rien de va plus (QCM, plusieurs réponses possibles !). Et au détour d’une conversation limitée à 140 signes, on fait des rencontres passionnantes ! Les prospects deviennent des gens avec une vie, un métier, une famille. On quitte la relation potentiellement commerciale qui n’apporte pas grand-chose que du vent et on arrive dans la relation humaine, pleine de surprises et d’anecdotes. Le compte professionnel dévoile peu à peu une personne derrière l’ordinateur.

Avec Twitter, j’ai appris plein de choses sur le vrai métier de mes clients. Saviez-vous que les avocats passent le plus clair de leur temps sur les bancs des salles d’audience à attendre leur tour ? Saviez-vous que les médecins généralistes ne gèrent pas que des grippes et des gastro ? Moi, je n’en avais pas conscience avant Twitter !

Sous couvert de l’anonymat de leur compte Twitter, ces gens racontent leur métier vu de l’intérieur, des histoires émaillées d’anecdotes souvent amusantes, parfois tristes, quelquefois désolantes mais toutes racontent des pans de vie d’hommes et de femmes qu’ils rencontrent dans leur métier.

Je vous avais déjà parlé de @Kdet_Rouselle, cet huissier de justice qui n’a qu’un but : « Donner une signification à vos actes », qui nous avait déjà raconté l’histoire poignante d’une expulsion qui se terminait bien parce qu’il avait pris les choses en main avec beaucoup d'humanité.

Hier, @Kdet-Rouselle m’a fait monter les larmes aux yeux avec cette histoire qu’il raconte magnifiquement bien :

La conclusion de ce « flood » est tout ce qu’il y a de plus juste !

Le petit truc beau, c’est aussi que tout le monde a donné des idées pour aider cette personne à s’en sortir ! Regardez les commentaires ci-dessous ! Je trouve magique la force des réseaux sociaux ! On sait qu’ils sont capables du pire, mais on voit rarement à quel point ils sont capables du meilleur !

Je m'arrête là, j'ai les yeux qui rougissent...