Internet pour les nuls (ou ceux qui n'aiment pas ça !)

À l’heure où Internet est un vecteur de communication important, beaucoup sont encore perdus et on ne leur en voudra pas. C’est compliqué et quand c’est expliqué par des professionnels… ça le devient encore plus (si, si, je vous jure) !

Nom de domaine, hébergement, site internet... il y a quelques petites choses à savoir pour ne pas se sauter à l'eau les yeux...

Lire la suite
Quand Word devient mon meilleur ami !

Je sais que beaucoup d’indépendants (avocats, huissiers, médecins, etc.) n’ont pas forcément les moyens de s’offrir les services d’une secrétaire, fut-elle indépendante et payée à la tâche comme votre serviteur.

Beaucoup d’entre vous se voient contraints de taper eux-mêmes leurs documents, parfois longs. Mêmes si les plus jeunes sont nés dans l’ère de...

Lire la suite
La TVA, enigme des entrepreneurs !

Ça fait un moment que je fréquente un forum d’entrepreneurs. En fait ça fait un peu plus de six ans. Au départ pour trouver des informations, puis maintenant pour faire part de mon expérience et aider les autres.

J’apprécie généralement de voir ce qui se passe, d’aider les gens ou simplement de les rassurer alors...

Lire la suite
Les copains d'abord !

Ils s’appellent Christian, Josette, Gérard, Yves ou Franck.

Ils habitent Brest, Riom-es-Montagne, Clermont-Ferrand, Givors, Toulouse, Montluçon, Commentry ou Albi.

Ils sont ouvriers, agriculteurs, jumpers (moi non plus, je ne connaissais pas !), peintres en bâtiment, verriers ou encore...

Lire la suite
Ma boîte à outil !

Aujourd’hui, j’avais envie de parler politique, de parler de ces gens qui nous/vous traitent de #captateurs, mais ne paient pas leurs impôts (ou leur kiné, leur loyer, etc…), ceux qui viennent sauver la France (ou leur peau en récupérant un peu d’immunité), ceux qui s’occupent de leur carrière et de leurs ambitions avant de s’occuper de nous, mais non ! C’est trop...

Lire la suite

Cher Monsieur le Député Sébastien Huyghe,

Vous avez été réélu pour la dernière législature qui a commencé il y a une quinzaine de jours. On n’a pas relevé votre présence très souvent depuis cette élection mais votre seule intervention en commission a fait le tour des réseaux sociaux !

Elle portait sur diverses dépenses qu’un député était amené à faire dans le cadre de sa fonction parlementaire. Tout le monde aura bien noté la nature des frais dont vous parlez et nous attendons avec impatience le témoignage de la femme à qui vous avez payé une chambre parce qu’elle dormait à la rue alors que le CCAS était fermé, ainsi que celui de la « ménagère » dont vous avez rempli le panier parce qu’elle n’avait plus de quoi nourrir ses enfants le soir.

Et vous terminez votre intervention larmoyante sur la manière dont vous utilisez votre IRFM par cette phrase : « C’est véritablement une foultitude de choses pour lesquelles nous ne pouvons pas avoir de justificatif. »

 

Permettez donc que je vous prenne par la main et que je vous explique comment fonctionne la comptabilité de mon entreprise. Vous verrez, en fait, justifier ses dépenses, c’est possible ! La preuve, une pauvre petite secrétaire comme moi y arrive ! Vous n’êtes sûrement pas plus bête qu’une insignifiante secrétaire, Monsieur le Député ?

Alors, c’est tout simple, quand vous achetez quelque chose qui a un rapport avec votre fonction ou votre entreprise, vous demandez une facture. N’importe quel hôtel quand vous offrez une chambre à une pauvre femme dans le besoin est en mesure de vous en fournir une. Je dirais même plus, cet hôtel est dans l’obligation de vous en fournir une, qui plus est conforme à la loi française. Mais puisque vous faites partie de ceux qui écrivent et votent les lois, je suppose que vous les connaissez mieux moi !

De même que le supermarché qui vous a permis de remplir le caddy de la pauvre ménagère qui ne pouvait plus nourrir ses enfants. Il vous fournira automatiquement un ticket de caisse, et même une facture si vous leur demandez gentiment !

Bref, pour obtenir un justificatif, à défaut de le recevoir automatiquement, il suffit de le demander. Ça prend parfois un peu de temps, mais c’est toujours possible ! Et si j’y arrive, je suppose qu’il n’y a aucune raison pour qu’un député n’y arrive pas, Monsieur le Député !

Ensuite, ma comptable, pour se conformer aux directives légales, exige de ma part que le nom de la personne destinataire d’un cadeau ou d’une invitation soit mentionné au dos de la facture. Ce n’est pas très compliqué de mettre un nom au dos d’un ticket ou d’une facture, puisque j’y arrive ! Allez, faites un petit effort, vous allez y arriver, Monsieur le Député !

Si je n’ai pas de facture ou que je suis incapable de fournir le nom du client qui a bénéficié de mes largesses, c’est très simple : la dépense va directement dans le compte 108 000, rémunération du dirigeant. Ça veut simplement dire que cette dépense n’est pas liée à l’entreprise, mais est assimilée à de l’argent que j’aurais pris pour moi-même dans les caisses de l’entreprise. Bref, je ne récupère pas la TVA, je paie des charges sur ces sommes qui entrent dans mon bénéfice et en prime, elles rentrent dans mon revenu (et je paie des impôts dessus). Bref, j’ai tout intérêt à obtenir les factures nécessaires ! Et je vous jure que c’est possible !

Ah ! Et dernier petit détail, il faut aussi que la dépense soit en lien avec l’activité de l’entreprise. Si vous pouvez passer sur votre entreprise un investissement professionnel qui servira également à titre personnel (par exemple un smartphone qui vous servira aussi bien à consulter vos mails professionnels qu’à appeler votre maman pour la fête des Mères !), oubliez immédiatement l’idée de payer avec votre carte bleue professionnelle le resto en famille et le ciné avec les enfants du dimanche !

Les salariés qui avancent des frais pour leur entreprise, eux aussi, s’ils veulent se les voir rembourser doivent les justifier par de factures conformes aux lois françaises.

Alors, Monsieur le Député, quand je vous entends pleurer parce que vous n’arrivez à obtenir des justificatifs pour vos dépenses, vous passez vraiment pour un idiot, pour quelqu'un de plus bête que vos électeurs qui, sans cesse, doivent justifier de leurs dépenses, que ce soit auprès d’un employeur pour obtenir le remboursement de frais qu’ils ont avancés, ou auprès de l’administration fiscale pour justifier d’une comptabilité en ordre.

D’autant que, comme le salarié qui avance des frais ou le chef d’entreprise qui décide des investissements de son entreprise, vous manipulez de l’argent qui ne vous appartient pas. Alors justifier de ce que vous en faites, c’est juste la moindre des choses !

Alors, Monsieur de Député, voyez-vous, nous pouvons tous justifier de nos dépenses et nous devons tous le faire ! Alors, vous devriez aussi y arriver ! Faites un petit effort !